Master Parfums Logo
en | fr

Votre panier est vide.

Les plantes aromatiques des jardins des simples

Des « simples » … mais qu’est ce que c’est ?

Depuis l’antiquité, les « simples » sont les plantes utilisées pour leurs vertus médicinales. On leur attribuait des pouvoirs divins. 

Mais c’est au Moyen-âge, que s’organisent dans les couvents et les monastères ce qu’on appelle le jardin des simples.

Le jardin des simples comprend non seulement des plantes médicinales mais également un savant mélange bien ordonné, associées à des plantes aromatiques et condimentaires, qui ont également des vertus dites thérapeutiques.

Ces plantes étaient cultivées par des moines herboristes, qui avaient des connaissances aigues du monde de la pharmacopée, des plantes et leurs vertus médicinales. Le moine herboriste, qui avait étudié les propriétés de toutes ces plantes, était très respecté. Il était à la fois l’apothicaire et le médecin du village. Il prônait l’utilisation des plantes sous forme de poudre, de cataplasme, de tisane et autre décoction pour guérir et purifier. La croyance dans   des vertus protectrices et purificatrices des plantes aromatiques était telle qu’on les brûlait à l’entrée des villages pour éloigner les épidémies comme la peste. 

On appelait ces herbes aromatiques les « simples » pour signifier qu’avec une plante, utilisée seule, on pouvait soigner un mal spécifique.  

Par exemple, la mauve blanche était préconisée pour la toux. L’armoise pour les douleurs menstruelles. Le thym comme antiseptique.   La camomille pour apaiser, la menthe contre les maux de ventre etc..

On parlait de « médecines simples » par opposition aux « médecines composées », prescrivant de mélanger plusieurs plantes sous forme de potions ou d’élixirs.

A l’époque chaque couvent ou monastère avait sa recette secrète. Certaines sont encore utilisées de nos jours comme par exemple l’Eau de Mélisses des Carmes ou la Chartreuse.

La dimension spirituelle du jardin des simples

Jardin des simples de Milly La Forêt

Les plantes fascinent et soignent depuis toujours.

 Pendant longtemps, cette connaissance des propriétés thérapeutiques était chasse gardée des moines qui les utilisaient pour leurs pratiques de la médecine

C’est pourquoi, un « jardin des simples » s’organise de la même manière que dans un monastère ou dans un couvent : avec des espaces thématiques et géométriques, disposés en massifs réguliers, carrés ou rectangles, en buis taillés…

Entre les carrés, des chemins sont aménagés en croix (et ce n’est pas un hasard) pour le passage du jardinier et faciliter le drainage et l’irrigation.

Ces jardins devaient symboliser la perfection indissociable à Dieu. Les références au christianisme sont partout : le buis symbolise l’immortalité, un puits ou une fontaine au centre du jardin symbolise la résurrection, et parfois un banc permettait de s’adonner à la contemplation et à la méditation.

Les plantes aromatiques cultivées et leurs propriétés

On remarque facilement que la culture de ces plantes est revenue au devant de la scène du bien-être. 

En jardins privés ou communautaires, mais également sur les balcons, les français ont développé une appétence pour la création et l’entretien de carrés aromatiques depuis les multiples confinements dus à la pandémie récente. 

Evidemment, c’est devenu un passe temps plutôt qu’une culture à des fins médicinales, cependant, dans l’inconscient collectif, il est toujours bon d’entretenir un bout de nature chez soi, avec un point de vue religieux ou pas !

PlantesPropriétés
La lavandePour un meilleur sommeil
Le romarinStimulant et régulateur du foie
Le thyml’antiseptique contre les rhumes
La mélisseContre les troubles nerveux du sommeil
La saugeContre l’inconfort digestif

Découvrez notre vidéo complète sur le Jardin des Simples !

Les principes de l’aromathérapie

L’aromathérapie est l’utilisation de composés aromatiques, d’huiles essentielles, extraites de plantes, à des fins médicinales. On retrouve, entre autres, les plantes du jardin des simples.

L’aromathérapie est parfois utilisée comme médecine complémentaire ou alternative. Pratiquée à l’origine selon des méthodes traditionnelles, elle représente aujourd’hui une médecine non conventionnelle.

Pourtant, l’aromathérapie est efficace contre certaines infections, et les effets antibactériens et anti-infectieux des huiles essentielles sont aujourd’hui scientifiquement prouvés. Cependant, il est encore difficile d’étudier ses effets de façon claire et précise.

Et en parfumerie alors ?

On peut bien sûr mentionner la célèbre Eau de la reine de Hongrie offerte en 1378 par Charles Quint.   Véritable élixir de jouvence à base d’alcoolat de fleurs de Romarin, qui utilisé en frictions journalières redonna à cette femme de 72 ans sa jeunesse et sa beauté si bien que le roi de Pologne s’en épris et la demanda en mariage ! Réalité ou fiction inventée par un apothicaire malin… ?!

Dans le monde de la parfumerie moderne, les plantes des simples sont associées pour la plupart à la facette olfactive des « aromatiques ». 

C’est l’une des facettes olfactives les plus éloquentes puisque les parfums aromatiques sont composés de tous les aromates bien connus comme la sauge sclarée, les bouquets aromatiques composés de thym, du romarin, et bien entendu de la lavande.

D’un point de vue olfactif ce sont des sensations de fraicheur, de pureté, des senteurs croquantes, vertes, parfois vaporeuses ou encore camphrées, épicées. Certaines sont apaisantes, d’autres dynamisantes.

Pendant très longtemps, c’est le caractère viril qui a souvent été associé aux parfums aromatiques, dits masculins. En effet, la facette aromatique fut introduite en parfumerie dans les après-rasages pour les propriétés antiseptiques et apaisantes de ses ingrédients. C’est donc en toute logique qu’elle est devenue une base classique des parfums masculins. 

Elle est la facette dominante de la famille olfactive Fougère, archétype des parfums masculins depuis la fin du XIXès siècle.

On lui associe le plus souvent ces autres facettes :

  • MARINE : Les fragrances aromatiques aux notes marines sont une véritable bouffée d’air frais, parfaite lorsque les températures grimpent.
  • AGRUMES : L’aromatique frais est également agréable à porter en été. L’accord parfumé complète les notes d’agrumes ou florales pour un splash de fraîcheur et d’élégance.
  • VERTE : Ici, les odeurs aromatiques prédominantes correspondent à des odeurs végétales, comme l’herbe fraîchement coupée, de tige, ou de feuilles froissées, du galbanum…
  •  BOISÉE: Les notes aromatiques s’associent  aussi aux notes de bois, ou  de sous-bois (mousse de chêne)
  • AMBRÉE : adoucie par les notes ambrées, la facette aromatique garde sa virilité tout  en se révèlant sensuelle et charmeuse.

Si vous voulez en savoir plus sur les grandes familles olfactives de la parfumerie, on vous recommande notre jeu de culture parfum Pocket Quiz !

Aujourd’hui, nous avons le plaisir de voir se démocratiser les parfums mixtes, non genrés. Cela permet également aux femmes de s’approprier des parfums plus verts et plus aromatiques sans tomber dans les clichés. 

Finalement, ces plantes aromatiques ne sont plus réservées exclusivement aux moines et à la pharmacopée mais aussi dans la parfumerie moderne… pour notre plus grand plaisir !

Elfa Jouini
Bonjour, je suis Elfa ! Passionnée d'écriture et de parfum, j'allie mes deux passions, pour partager ce qu’il y a de plus beau dans le monde de la parfumerie. Très sensible aux odeurs, j'ai naturellement été amenée à accroître ma curiosité au sujet de la parfumerie. J'aime comprendre ce qui m’attire dans un parfum, et raconter son histoire avec ce que cela réveille comme émotions !