Master Parfums Logo
en | fr

Votre panier est vide.

La note de Moka en parfumerie

La note de moka en parfumerie nous renvoie de prime abord à des accords gourmands et torréfiés de café, de cacao avec une pointe de lait fouetté. Des saveurs de pâtisseries ou de boissons régressives.

Mais d’où vient le terme Moka ? Comment cette note est-elle utilisée dans les parfums et quelles facettes sont mises en avant?

Le moka, un café d’origine

Le café Moka est la variété issue du caféier à l’origine du café Arabica en Éthiopie. Il pousse sur les hauts plateaux, puisque les caféiers sont cultivés en altitude entre 1500 et 2200 mètres dans cette région. Cette culture particulière lui confère un goût unique, riche et fruité.

Son nom fait également référence au port de Mocha au Yémen, plaque tournante du commerce du café depuis le XVIIIe siècle.. 

Dans l’inconscient collectif, l’Éthiopie se référant à la notion de café d’excellence, le café Moka est considéré comme étant un café de qualité supérieure et riche en goût.

Les cultures sont réparties dans 4 régions du pays : Sidamo, Kaffa, Wallaga, Harrar.

Dans ces régions, des centaines de milliers d’hectares sont dédiés à la culture du café. Selon l’origine et le terroir des grains de café, les caractéristiques du café varient légèrement.

Par ailleurs, la « crème moka » est une liqueur créée à partir de la distillation des grains de café, une liqueur utilisée tant dans des boissons que dans des pâtisseries du même nom.

Le moka en parfumerie

Le café dans les parfums

Le café est l’une des notes les plus difficiles à reproduire en parfumerie, puisque de nombreuses molécules sont responsables de l’odeur, et que personne ne boit son café de la même façon : expresso, filtre, soluble, turc… 

Le goût varie aussi en fonction du terroir du café : fruité, acide, corsé…, et la perception de ses arômes est également très variable : grillé, torréfié, fumé, gourmand, légèrement épicé, chocolaté.

L’absolu café s’obtient par extraction aux solvants volatils des grains du caféier torréfiés. On le trouve dans les parfums cuirés, tabac, vanillés et chyprés. 

La note moka

Contrairement à l’accord café qui est généralement une note de café avec des facettes franches, parfois amères, l’accord moka désignera une note café plus douce, vraisemblablement avec des facettes légèrement cacaotées voire noisette. Il n’y a aucune règle définie en soi. 

En parfumerie, évoquer la note ou l’accord moka, sous entend un « accord café /cacao /crème ». 

Si la marque veut créer un parfum à base de café Moka d’Ethiopie, cela est expressément précisé lors du briefing avec le parfumeur.

Dans tous les cas un accord café/moka sera reproduit en laboratoire par le parfumeur. 

Le gâteau moka serait à l’origine de la note moka

Selon l’histoire, la note moka fait référence au gâteau moka, une pâtisserie créée au 17eme siècle à Paris, avec une base de génoise et une crème au beurre agrémentée d’essence de café. Cela donne un accord café crémeux, cacaoté, parfois avec une pointe d’amande torréfiée. 

Moka c’est aussi l’appellation d’une boisson chaude à base de café, de lait, de cacao, de crème fouettée et parfois de copeaux de chocolat en plus. Cette boisson réconfortante  est appréciée pour ses effluves gourmands et lactés, avec cette petite pointe d’amertume issue du café, aussi connue sous le nom de Mocaccino.

La note Moka, un néo-gourmand

En parfumerie, l’accord moka évoque plus souvent la douceur réconfortante d’un moccacino.

Pendant longtemps, la notion de gourmandise en parfumerie était synonyme d’accords sucrés, fruités, vanillés, miellés et collants. Cette tendance se modifie doucement depuis quelques années et le gourmand tend à être moins régressif, moins sucré, pour être plus crémeux, plus douillet et cocooning. 

La note café  regroupe toutes les facettes idéales à cette nouvelle façon de consommer le parfum rendant la fragrance sensuelle et chaleureuse tout en étant addictive. La note de café torréfié donne du corps, une singularité tendant vers une légère amertume assumée. C’est caractériel, parfois même désinvolte. Cette note de café est souvent utilisée avec des matières premières imposantes, autant de la rose que de la fève de tonka par exemple.

D’abord utilisé pour les parfums masculins, la note café est désormais associée avec des notes gourmandes comme la vanille, l’amande, le caramel, ainsi que des notes lactées de crème fouettée qui lui confèrent cette facette moka, mais aussi de bois de santal ou même de tubéreuse pour donner un autre type de  rondeur et un côté délectable et généreux. 

Quelques exemples de parfums aux notes café et moka…

La note café a d’abord été réservée aux fragrances masculines,  dans des parfums ambrés comme Valentino Uomo, mêlant café et cuir,  A-men de Mugler  (par Jacques Huclier) affichant en overdose une note mochaccino,  ou encore Yohji Homme de Yamamoto (par Olivier Pescheux.).

Puis l’accord café s’est asexué avec des notes plus douces, lactées, chocolat, cannelle, caramel ou marron glacé, le  moka au sens dessert du terme. L’amertume fait place à la douceur veloutée,comme pour vous envelopper de chaleur rassurante et addictive.

On pense à un Moka Michallef (par Martine Micallef)  avec ici un café liégeois saupoudré de cacao et de caramel. 

Dans Noir exquis de l’Artisan Parfumeur (par Bertrand Duchaufour), le café s’enveloppe de fleur d’oranger, de  sirop d’érable et de marron glacé .

Pour Café Cabanel (par Cécile Zarokian), Teo Cabanel nous invite à un cappucino sensuel et envoûtant, où le café  s’imbibe de vanille, caramel, santal et  tonka. 

Avec sa Coffee break collection, Xerjoff nous entraîne dans les méandres du commerce du café international : Golden Dallah, le plus gourmand mêlant cacao, noisette et tonka à la rose et au oud.  Golden Moka oú le café s’entoure d’agrumes et d’encens,  et Golden green célébrant le grain de café cru pas encore torréfié .

Hugo Boss the Scent Private accord (par Bruno Jovanovic) , lui,  habille son accord moka de gingembre et d’absolu de cacao. 

Bien sûr, on ne peut pas oublier le blockbuster, Black Opium de Saint Laurent (par Nathalie Lorson)  et son shot de café fruité fleuri hyper addictif..

Vanille Café de Comptoir Sud Pacifique (par Vanina Muracciole) nous amène au Costa Rica pour un voyage dans les champs de caféiers, avec des notes d’amande verte et une sensation d’odeur de grain de café fraîchement moulu. Puis rapidement la vanille douce, gourmande et le benjoin suave donnent un accord ambré, sensuel et langoureux.

Pour Mumbai Noise de Byredo (Jérôme Epinette) c’est une odeur relaxante de davana épicée et herbacée qui s’accompagne d’un café tonka fumé et gourmand et d’un bois de santal crémeux et velouté. 

Et pour ceux qui préfèrent rester sur l’amertume et la puissance d’un café corsé, on trouve  dans deux registres différents : l’Eau Corsée de  la collection Do not drink de Sephora (par Maia Lernout), où le café fraîchement torréfié se poudre d’iris.  Et Akro  la marque du parfumeur Olivier Cresp qui revisite le grain de folie du café, avec Awake, véritable concentré d’énergie  mêlant cardamone, citron et vetiver. 

Souvent associés aux fragrances d’hiver, les parfums aux accords de  moka nous enveloppent sensuellement. C’est chaleureux, souvent puissant et encore peu commun ! Alors, prêt à se démarquer en portant un parfum singulier et addictif ?

Vous pouvez retrouver ces références dans notre vidéo quiz qui traitait ce sujet !

Elfa Jouini
Bonjour, je suis Elfa ! Passionnée d'écriture et de parfum, j'allie mes deux passions, pour partager ce qu’il y a de plus beau dans le monde de la parfumerie. Très sensible aux odeurs, j'ai naturellement été amenée à accroître ma curiosité au sujet de la parfumerie. J'aime comprendre ce qui m’attire dans un parfum, et raconter son histoire avec ce que cela réveille comme émotions !