Master Parfums Logo
en | fr

Votre panier est vide.

La synthèse en parfumerie

La parfumerie est une merveilleuse harmonie d’art et de science, un domaine où l’innovation et la tradition se rencontrent et se mêlent. Un des facteurs clés qui a permis cette fusion est l’émergence des matières premières de synthèse. Alors, qu’est-ce qu’une matière première de synthèse, et comment a-t-elle influencé l’industrie de la parfumerie ? Quel rôle l’IFRA (International Fragrance Association) joue-t-elle dans ce paysage en constante évolution et comment les nouvelles technologies ont-elles toute leur place dans l’art du parfum ?

Qu’est-ce qu’une matière première de synthèse ?

En parfumerie, une matière première de synthèse est un composant créé pour être utilisé dans la formulation de parfums. Elle est conçue en laboratoire :

  • soit à partir de substances naturelles. On peut par exemple extraire des molécules d’une matière première naturelle. C’est ce que l’on appelle un isolat, (ex: la vanilline, molécule constituante de la vanille). Ils peuvent être utilisés tels quels,  mais on peut aussi procéder à l’ajout ou la suppression de groupes fonctionnels, ou à un changement de la structure de la molécule. 
  • soit en créant de nouvelles substances à partir d’éléments de base, tels que le carbone, l’hydrogène ou l’oxygène. Dans ce cas, la création de nouvelles molécules se fait via des processus chimiques précis et contrôlés pour créer de toutes nouvelles substances qui n’existent pas naturellement. Cela peut permettre aux parfumeurs de concevoir des odeurs totalement uniques, qui n’ont jamais été senties auparavant. ( ex: la calone)

Une matière première de synthèse est une construction humaine, conçue et créée avec une intention spécifique pour enrichir l’univers des parfums. Que ce soit pour imiter une senteur naturelle, pour en prolonger la durée ou pour créer une toute nouvelle senteur, elles offrent une flexibilité et une palette d’options qui vont bien au-delà de ce que la nature peut offrir seule.

L’origine des matières de synthèse en parfumerie

Les matières de synthèse sont apparues en parfumerie à la fin du 19ème siècle avec l’essor de la chimie organique pendant la Révolution Industrielle. Elles sont à l’origine de ce que l’on a appelé la parfumerie moderne. Souvent décriées, elles ont l’avantage d’avoir élargi la palette du parfumeur et ainsi d’étoffer sa créativité.   

L’Importance des matières premières de synthèse

Ces matières de synthèse ont un impact considérable sur l’industrie de la parfumerie. Elles permettent aux parfumeurs de créer des notes olfactives inédites, qui seraient extrêmement coûteuses ou non éthiques à produire naturellement. En effet, elles offrent une alternative éthique et viable à l’extraction de certaines matières premières naturelles, puisque par exemple, certaines notes musquées ne peuvent être obtenues sans nuire à l’animal dont elles proviennent, ce qui rend leur synthèse une alternative bien plus respectueuse et pratique. Mais ce n’est pas tout. Les matières synthétiques apportent de la stabilité et de la longévité aux parfums. 

Elles peuvent également aider à maintenir un produit constant, car les ingrédients naturels peuvent varier en fonction de facteurs tels que le climat, la saison et les conditions de croissance. En d’autres termes, elles permettent aux parfumeurs de maintenir la qualité et la constance des parfums.

L’IFRA et la synthèse

L’IFRA (International Fragrance Association) est une organisation qui définit les normes et les réglementations pour l’industrie de la parfumerie dans le but de garantir la sécurité et la responsabilité. Les matières premières de synthèse, comme tous les ingrédients utilisés dans les parfums, sont soumises à ces réglementations.

Cette organisation vérifie la sécurité de chaque ingrédient synthétique et peut limiter ou interdire son utilisation si elle est jugée préjudiciable à la santé humaine ou à l’environnement. Par conséquent, les parfumeurs et les maisons de parfums doivent travailler en étroite collaboration avec l’IFRA pour s’assurer que leurs produits sont non seulement beaux et durables, mais aussi sûrs et responsables.

L’apport de la synthèse dans la parfumerie moderne

Les matières premières de synthèse ont radicalement transformé la parfumerie, permettant une plus grande diversité, une meilleure longévité et une uniformité dans les parfums..

Elargissement de la palette du parfumeur

Avant leur introduction, les parfumeurs étaient limités aux matières premières naturelles qu’ils pouvaient extraire de leur environnement. Mais la synthèse a ouvert de nouvelles voies pour l’innovation et la créativité, rendant possibles des senteurs qui n’existent tout simplement pas dans la nature.

L’un des atouts majeurs des molécules synthétiques réside dans la diversité des parfums qu’elles permettent : jusqu’à 4 000 matières différentes, contre, seulement, près de 400 composants naturels.  

Avec la possibilité de créer de nouvelles molécules et donc de nouvelles senteurs, la palette des parfumeurs s’est considérablement élargie. Cela a conduit à une explosion de créativité dans l’industrie, avec des parfums de plus en plus innovants et uniques apparaissant sur le marché.

Reproduction de matières naturelles muettes ou interdites

Certaines essences, comme celles de la jacinthe, du muguet ou du lilas, dites « fleurs muettes », ne peuvent être obtenues  par des méthodes d’extraction naturelle.

D’autres, d’origine animale, ou bien considérées allergènes, sont aujourd’hui interdites dans les parfums.

En laboratoire, ces senteurs peuvent être reproduites de manière fidèle, donnant lieu à un parfum intense, à la composition stable, tout en restant généralement abordable en termes de coûts.

Ténacité

La synthèse a permis de créer des parfums plus durables. Certaines de ces matières synthétiques ont souvent une excellente ténacité, ce qui signifie que le parfum que vous portez le matin peut encore être détecté en fin de journée. Cela a permis à l’industrie de répondre à la demande des consommateurs pour des parfums à longue durée,  notamment pour des fragrances composées de matières  plus volatiles et donc peu persistantes telles que les agrumes.

Régularité, uniformité

D’autre part, la synthèse a également permis une plus grande uniformité dans la production de parfums. Les ingrédients naturels peuvent varier en fonction de nombreux facteurs, comme les conditions de croissance, le climat et l’année de récolte. Les matières synthétiques, en revanche, peuvent être produites de manière constante et uniforme, assurant que chaque lot de parfum soit exactement comme le précédent.

Le Headspace : la révolution de la synthèse

La technologie Headspace a permis de capturer et de reproduire en laboratoire des odeurs auparavant inaccessibles, élargissant encore davantage la palette des parfumeurs. Cela a donné lieu à une explosion de créativité et a permis une production plus respectueuse de l’environnement.

Le Headspace est une technologie révolutionnaire qui a ouvert une nouvelle ère dans la parfumerie de synthèse. Développée dans les années 1970, cette technique permet de « capturer » l’odeur d’un objet, d’un lieu ou même d’un moment. Comment ça marche ? Une cloche en verre est placée autour de l’objet dont on souhaite capturer l’odeur. Les molécules odorantes sont piégées dans un capteur   qui est ensuite analysé pour identifier les molécules qui produisent l’odeur. Les parfumeurs peuvent alors en  reproduire l’odeur en assemblant  ces molécules en laboratoire.

L’utilisation de la technologie Headspace a été un véritable tournant dans la parfumerie moderne. Elle a permis aux parfumeurs de créer des parfums qui reproduisent des odeurs inaccessibles auparavant, comme celle de l’espace, de la terre après la pluie (lire notre article sur le petrichor), d’une pièce spécifique à un moment donné, ou même tout simplement des fleurs muettes. La technique permet aussi de reproduire l’odeur de la fleur au naturel (une huile essentielle ou un absolu ne reproduisent pas toujours l’odeur de la fleur fraîche sur sa tige).

Cela a non seulement élargi la palette de senteurs disponibles, mais a aussi permis la création de parfums véritablement uniques et innovants. 

Nicolas Chabot (marques Aether et Le Galion) a développé un projet de création d’une collection de 7 parfums (à ce jour) exclusivement élaborée par cette technologie.

De plus, la technologie Headspace peut être utilisée pour capturer les odeurs des fleurs et des plantes sans les endommager. Contrairement à d’autres méthodes d’extraction qui peuvent nécessiter de couper ou de broyer les plantes, la technologie Headspace est non invasive. Cela signifie que les parfumeurs peuvent désormais créer des parfums à partir de plantes rares ou en voie de disparition sans nuire à l’environnement.

La technologie Headspace est un exemple parfait de la manière dont la synthèse a révolutionné la parfumerie, ouvrant de nouvelles possibilités de création et favorisant une production plus respectueuse de l’environnement.

Conclusion

Les matières premières de synthèse sont une part essentielle de la parfumerie moderne, offrant une palette plus large, une durabilité et une constance aux créations olfactives. Lorsque vous humez votre parfum préféré, vous pouvez le faire en sachant qu’une science complexe et des réglementations responsables se cachent derrière chaque vaporisation.

Grâce à de constantes innovations, toujours plus respectueuses de l’environnement, l’avenir de la parfumerie semble encore plus prometteur, avec des possibilités toujours plus vastes pour créer des parfums uniques. 

Elfa Jouini
Bonjour, je suis Elfa ! Passionnée d'écriture et de parfum, j'allie mes deux passions, pour partager ce qu’il y a de plus beau dans le monde de la parfumerie. Très sensible aux odeurs, j'ai naturellement été amenée à accroître ma curiosité au sujet de la parfumerie. J'adore le jeu Master Parfums pour creuser ma culture générale et jouer en famille aux apprentis parfumeurs. J'adore écrire sur le parfum, et raconter ce que les odeurs réveillent en moi comme émotions !